Riho dénonce le fait que la décision de transfert de Robert-Picqué vers Bagatelle ait été faite « dans le quasi secret de l’administration, sans aucune consultation de la population concernée. »